Mobilité - Mission Locale Sud-Gironde

Cliquez sur les rubriques ci-dessous pour obtenir les informations correspondantes.

Prêt de vélo

Le Conseil Départemental met à disposition deux vélos, que les jeunes peuvent emprunter pour se déplacer autour de chez eux.

Une caution de 50 euros est demandée lors de la signature du contrat de prêt.

Location de scooter

Le Conseil Départemental finance l’achat et l’entretien de scooters.

Les jeunes demandeurs d’emploi peuvent louer un scooter pour 26 euros par mois, sous réserve qu’ils aient un contrat de travail ou de formation et leur permis AM (ou BSR).

Actuellement, le parc scooter est composé de huit scooters.

Location de voiture

ERDF GRDF fait don d’une partie de ses véhicules utilitaires à l’association APREVA qui les répare et les met à disposition de demandeurs d’emploi dans le cadre de leurs démarches recherche d’emploi, d’accès à un emploi ou une formation. Cette action est possible avec le concours de différents acteurs institutionnels tels que la DIRECCTE, la région, le département et le Pôle Emploi.

Le coût de la location à la charge du demandeur d’emploi peut varier de 2 à 6 euros par jour en fonction des cofinancements possibles. L’association APREVA travaille avec des points relais : en Sud Gironde, il s’agit du garage Inserméca. Cette location doit se faire par l’intermédiaire d’un prescripteur, tel qu’un conseiller de la mission locale, afin de sécuriser le financement ce cette location.

Cartes de réduction pour les transports en commun

La Mission Locale instruit des demandes de cartes de transport dans le cadre de démarches d’insertion socio professionnelle :

– la Carte Horizon du Département permet de bénéficier d’un tarif social (0.30 euros par trajet) sur les lignes du Bus Transgironde,

– la Carte Sésame du Conseil Régional permet de bénéficier de la gratuité sur 24 trajets sur le réseau TER Aquitaine.

Egalement, dans le cadre du Point Information Jeunesse, la Mission Locale instruit la Carte Aquitaine Etudiant pour les étudiant afin qu’ils bénéficient d’une réduction de 50 % sur leurs trajets hebdomadaires entre le domicile des parents et leur lieu d’études.

Aide au financement du permis AM (ex-BSR)

Des demandes de financement pour passer le permis AM peuvent être déposées à la Mission Locale. Après vérification de critères sociaux, un conseiller montera l’aide à l’attention de l’institution concernée (Conseil Départemental, Etat via le FIPJ Mineur du CIVIS, Fond Social d’Aide aux Apprentis, etc.).

Aide au financement du permis B

Pôle Emploi :

Les jeunes demandeurs d’emploi inscrits depuis plus de 6 mois sans interruption, cherchant un emploi nécessitant le permis B, et ayant une indemnisation inférieure à 28.67 euros par jour, peuvent bénéficier d’une aide du Pôle Emploi pour financer la quasi-totalité de leur permis B (jusqu’à 1 200 euros). La demande est instruite par un conseiller Mission Locale dans le cadre d’une délégation de suivi.

Conseil Régional d’Aquitaine :

Le dispositif « Pass’Conduite » permet à la Région de participer au financement du permis B des jeunes en démarche d’insertion professionnelle, qui vivent dans des foyers à faibles revenus (avis d’imposition inférieur à 900 euros mensuel par part fiscale), et ayant déjà obtenu leur code. Cette aide couvre la moitié du coût total du permis et dans une limite de 600 euros. La demande est instruite par un conseiller de la Mission Locale.

Conseil Général :

– Dans la cadre du FDAJ, le Département aide les jeunes qui vivent dans des foyers à faibles revenus à financer leur permis B, en échange de 70 heures de bénévolat dans une structure à but non lucratif. La prise en charge peut aller jusqu’à 1 200 euros, avec une participation de 75 % du coût total d’un devis basé sur 35 heures de conduite.

– Dans le cadre des Aides Individuelles pour les bénéficiaires du RSA : le référent professionnel peut demander un financement du permis de conduire (jusqu’à 1 200 euros voire 1 500 euros selon les situations), si le jeune bénéficiaire a travaillé trois mois dans les six derniers mois. La préparation du permis B peut se faire en auto-école classique ou avec l’auto-école sociale « Bouger, C’est Permis ».

Les communes :

Des communes ont mis en place un dispositif similaire à celui du FDAJ, « le permis solidaire » : en échange d’un certain nombre d’heures de bénévolat, un jeune peut obtenir une aide pour financer son permis B (Mairie de Langon, Mairie de Saint-Macaire). Le jeune peut passer par un conseiller Mission Locale ou se présenter directement auprès de la mairie qui dispense cette aide.